100% santé Vérifiez votre contrat

Annoncé pour le 1er janvier, le bénéfice du 100 % santé sur les lunettes et les prothèses dentaires peut être reporté à la date anniversaire pour certains contrats individuels. Explications.
La possibilité d’acquérir des lunettes et de se faire poser des prothèses dentaires sans reste à charge est effective, dans le cadre de la réforme du 100 % santé, depuis le 1er janvier dernier. C’est ce qu’a annoncé, à grand renfort de communication, le ministère de la Santé. La seule condition est d’avoir une complémentaire santé, qui plus est dite « responsable », ce qui correspond à plus de 90 % des contrats vendus en France.

Tout le monde devrait donc d’ores et déjà bénéficier du « reste à charge zéro », pour les postes de dépenses définis par la réforme. En réalité, pas tout à fait. Si c’est exact pour les contrats collectifs d’entreprise, la loi laisse la possibilité à la complémentaire, pour les contrats individuels, de ne mettre à jour les garanties, c’est-à-dire d’y inclure le 100 % santé, qu’à l’« échéance principale » du contrat. Celle-ci est en général fixée au 1er janvier, même quand le contrat a été signé en cours d’année, ce qui correspond à la mise en œuvre du 100 % santé. Mais il peut arriver que la date anniversaire du contrat tombe à un autre moment de l’année. Voire carrément en fin d’année. Le 100 % santé peut alors ne démarrer qu’à compter de cette date.

Les complémentaires santé assurent que le décalage d’application du 100 % santé ne touchera pas grand monde. « Pour des raisons opérationnelles et de meilleure lisibilité pour les assurés, le groupe Henner* l’a appliqué au 1er janvier 2020, y compris pour les contrats dont la date d’échéance principale n’est pas le 1er janvier », explique une porte-parole. Même constat du côté de Mercer, autre acteur du conseil en protection sociale individuelle et collective : « En pratique, nous constatons que les complémentaires santé individuelles ont majoritairement intégré les garanties du 100 % santé dès le 1er janvier 2020 », souligne Camille Mosse, responsable offres et services du département Santé & Prévoyance.

Nous avons cependant reçu des témoignages montrant que des complémentaires utilisent bel et bien la possibilité de report. Par prudence, si vous êtes couverts par une complémentaire individuelle, assurez-vous que la date d’entrée en vigueur du 100 % santé est bien le 1er janvier avant d’engager des dépenses importantes auprès d’une enseigne d’optique ou d’un dentiste.

(source Que choisir 03/02/20)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.